La Palma


L'île de La Palma est très montagneuse ( seul endroit plat de l'île : la piste de l'aéroport ). Elles est dominée, au nord, par la caldeira de Taburiente, qui se prolonge jusqu'à l'extrême sud de l'île, par une chaîne de volcans encore en activité ( Birigoyo, San Juan, San Antonio, Teneguia...) La dernière éruption est celle du Teneguia en 1971.

La caldeira de Taburiente est un cirque d'un diamètre de 8 km, formé de sommets dont le plus élevé est le Roque de Los Muchachos (2 426 m). Par endroit la différence de hauteur entre la crête et le fond de la caldeira atteint 2 000 m. Bien que d'origine volcanique, cette caldeira n'a jamais été en éruption. Il s'agirait plutôt d'une éruption sous-marine qui a entraîné la formation de cette caldeira, en témoignent les laves coussinets. Dans la caldeira on trouve des pitons produits par l'érosion, comme le Roque Idafe, rocher sacré des aborigènes.

La ville de Santa Cruz est le chef-lieu de l'île, mais ce n'est pas la ville la plus peuplée ( la plus peuplée étant Los Llanos de Aridane)




La plaza de Espana

L'hôtel de ville, situé sur la plaza de Espana

Balcons du 17e siècle, situés sur le boulevard longeant la mer.




La plaza San Domingo

Le fort domine le musée de la Marine, le Barco de la Virgen. C'est une copie de la Santa Maria, de Christophe Colomb, en béton.

Randonnée sur les crêtes de la caldeira de Taburiente.

Nous avons parcouru 8 km sur cette crête, depuis le Pico de la Cruz (point 1 sur la photo ci-dessous) au Roque de las Muchachos, point culminant de l'île ( point 2). Sur la carte in trouve 5,3 km, mais avec les virages et les montées et descentes, on fait plus.






Le Roque de Las Muchachos









Des télescopes et des observatoires ont été installés. Le site a été choisi en raison de l'absence de pollution lumineuse.

Après avoir parcouru la caldeira par le haut, nous la parcourons par le bas. Nous marchons une petite dizaine de km ( aller) dans une gorge profonde, entre les laves coussinées et les parois abruptes, traversant très souvent le ruisseau de couleur orange, en raison de la présence de fer. Ce ruisseau descend depuis la cascade des couleurs. Cette randonnée ne peut se faire qu'en aller et retour.




D'imposantes laves coussinets






Pique-nique dans le lit de la rivière, devant le Roque Idafe, rocher sacré des aborigènes guanches.



La cascade des couleurs

Tous les membres du groupe ne sont pas présents, certains ayant décidé d'arrêter en cours de route en raison de la longueur et de la difficulté de la rando.

Randonnée à l'extrême sud de l'île, aux volcans de San Antonio et Teneguia




Le Teneguia, dont la dernière éruption remonte à 1971.

Les flancs sont plantés de vignes. Les vins de La Palma sont parmi les plus réputés des Canaries, et d'Espagne.

Du sommet du Teneguia, on admire la vue sur l'océan et les bananeraies. La moindre parcelle libre est occupée par les bananeraies.




Vue sur le volcan de San Antonio, depuis le sommet du Teneguia

Le sommet du Teneguia




Descente dans les cendres et la lave, jusqu'à l'océan

Les salines de Fuencaliente

La descente du Teneguia nous conduit au bord de la mer, aux salines de Fuencaliente. Ces salines ont été déclarées site d'intérêt scientifique en 1994, par le Gouvernement Canarien, car c'est l'une des rares zones et humides et salées des Canaries. Elles sont le refuge d'oiseaux en automne, comme les pluviers, les bécasseaux et même parfois.... des flamants roses.







En arrière-plan, le Teneguia et le volcan de San Antonio

La lave est descendue jusqu'à la mer.

Randonnée dans la région de Las Tricias, au nord-ouest de l'île.

Cette région descend en pente forte vers l'océan . La végétation y est très riche. Elle est aussi truffée de grottes préhistoriques, ou habitées.




Amandier en fleurs

Vallon avec figuiers de barbarie, dragonniers, palmiers et pissenlits...





Grotte guanche reconstituée ( il y a quelques gravures rupestres).

Grotte aménagée en bar et boutique . Un petit clin d'oeil à notre guide, qui habite dans une grotte.

Dernière randonnée du séjour : le volcan Birigoyo. Mais le temps n'est pas de la partie : brouillard, vent, pluie. Nous allons donc faire une petite rando à la Cumbrecita, point de vue sur la caldeira, accessible en voiture. Quelle chance ! Le ciel s'est dégagé et nous avons des effets de lumière fantastiques.







Tenerife

La Gomera

Fleurs des Canaries




Votre compteur GRATUIT avec Compteur.com mesure d'audience, statistiques, ROI
Moteur de recherche - Hebergement gratuit - Chat, IRC, dialogues en direct